Un peu d’Histoire

Créé en 2003 afin de répondre à une communauté francophone grandissante sur Abou Dabi, l’école d’Al Bateen n’avait alors vocation à n’accueillir que des classes de primaire.

C’est tout naturellement que le nom de Théodore Monod dont l’amitié avec Louis Massignon (grand universitaire et islamologue français) s’est forgée dans un grand orientalisme et humanisme, a été choisi.

Le naturaliste Théodore Monod est passionné par ses rêves de découvertes. C’est en travaillant en Mauritanie qu’il ressent l’appel du désert et qu’il deviendra plus tard le « fou » du désert. Ces différentes expéditions lui permettent de recueillir une foule d’échantillons de plantes et de minéraux qui nourriront l’esprit de nombreux scientifiques au Muséum national dhistoire naturelle de Paris.

Après de nombreuses traversées éprouvantes du désert du Sahara en Afrique, Théodore Monod se consacra au désert libyen. En 1993, à l’âge 91 ans, il entama une dernière expédition dans la Majabat al Koubra , le désert des déserts. A l’issue de celle-ci Théodore Monod descendit pour la dernière de fois de son chameau.

L’établissement en adoptant comme symbole une caravane de chameaux traversant le désert lui rend hommage pour l’éternité.

Inauguré par Mr. Nicolas Sarkozy, futur Président de la République française, le LTM ouvre, à l’origine, uniquement des classes élémentaires sur la Villa. Progressivement les effectifs augmentent  et l’acquisition du site du Campus juste en face de la Villa permet de séparer les élèves en conservant les TPS et les PS sur la Villa et toutes les autres classes sur le Campus.

En 2013, les premiers collégiens sont accueillis et le site du campus est progressivement agrandi. En juin 2017, la première promotion d’élèves reçus au Diplôme National du Brevet sera célébrée. C’est la première étape qui mènera  nos élèves au baccalauréat en 2020.

Grâce à l’AFLEC, au groupe de gestion Elite et aux services diplomatiques, le Lycée Théodore Monod a bâti des bases solides pour l’avenir de tous les francophones à Abou Dabi. La vision du LTM porte également plus loin. Le lycée vient d’acquérir en 2015 un terrain sur l’île de Saadiyat qui va accueillir à terme toutes les classes de la PS à la terminale dans des infrastructures ultramodernes.